1926

1926

En 1926, après des années d’attentes et de tergiversations, le monument à la mémoire des soldats de Sherbrooke morts au champ d’honneur lors de la Première Guerre mondiale est enfin érigé sur la rue King. Œuvre de l’artiste sculpteur George W. Hill de Montréal, un ancien citoyen des Cantons de l’Est, l’ange de la Victoire est l’un des plus beaux mémoriaux consacrés à la Grande Guerre au Canada. Penché sur la tranchée obscure, l’ange décerne, sous forme d’une couronne, la Gloire souffrante mais victorieuse à trois soldats canadiens, les yeux levés vers la récompense suprême méritée par le sacrifice suprême. Bien que la sculpture ait été exécutée à Bruxelles, elle a aussi sa touche régionale puisque sa base fait de granit vient de Stanstead. C’est le 7 novembre 1926 qu’a lieu l’une des plus belles et émouvantes manifestations publiques à se tenir dans les Cantons de l’Est. Environ 15 000 personnes assistent à la cérémonie du dévoilement du monument qui se veut une reconnaissance des citoyens de Sherbrooke pour leurs braves concitoyens tombés au champ d’honneur. C’est le colonel Edward B. Worthington, maire de Sherbrooke et ancien commandant de la 10ebrigade d’infanterie, qui procède au dévoilement. L’invité d’honneur, le ministre de la Défense nationale le colonel James L. Ralston, prononce un discours.

About the Author

Pourpre

Comments are closed.